Première fois



C’était juste après un bourguignon maison et une tarte aux pommes à la confiture d’abricots. Le rendez vous était pris bien avant que le ventre soit rond. Aucune marche arrière possible pour moi. Lui connaissait bien le chemin. C’était ma première fois.

Le rapprochement fût banal, sans connexion d’âme. Il savait où aller, où me renifler. Je découvrais la bête et ses poils. Je grimpais sur lui. Une pensée pour son dos. Une pensée pour mon poids. Plein de pensées en moi.

C’est tout mon bassin qui s’est mis à bouger avec lui. Plus je serrais mes cuisses plus j’entendais son souffle. Sa sueur me donnait chaud. Sa respiration le rendait puissant. Tous ces muscles sous mon corps qui me racontaient que je n’étais rien à coté de lui. Que je ne ferais pas le poids s’il s’énervait. J’étais à sa merci tout en étant deux.

C’était lui le plus fort mais c’était moi qu’il écoutait. Il m’écoutait secondes par secondes en guettant mon inattention. Pour me basculer, me renverser, me faire trembler. Je n’avais pas d’expérience et il le savait. Sa force je devais la canaliser. Ses envies et gourmandises aussi. Tout en me laissant aller.

Le contact était là, entre mes jambes. Mon buste dansait et je m’enivrais de plus en plus de sa chaleur, comme bercée. Vertèbres par vertèbres, je voyais mon dos rouler sur ses épaules, lentes, sûres, musclées.

Ses accélérations me faisaient peur mais je savais qu’il le faisait pour nous deux. Pour me mettre à l’aise si lui l’était. Il l’était alors je le devenais. Que de courtes caresses pour entrer dans ses yeux que je n’apercevais que de coté. Il ne me regardait pas. Son cou suait.

La campagne était belle. J’entendais les gens rire. Les joues de tous étaient rouges. Les yeux embrumés de bonheur. Tout était chaleur sans avoir chaud. Comme tout près d’une cheminée dans une maison froide. D’un feu dans la neige.

En rentrant, j’avais envie de dormir. Il avait gagné ma confiance et mon abandon. Il avait pris soin de moi et je l’ai remercié. C’était ma première fois.

Bref, j’ai fait du cheval. Et Nom d’une pipe !! J’en referai !!!

dessin humoristique sur la première fois que l'on fait du cheval

 


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.