Dessins humoristiques

Les mouches

les mouches

Mon dieu que c’est con une mouche. Et mon dieu comme je n’aimerais pas être une vache. D’abord pour ne pas avoir à brouter et surtout, pour ne pas avoir à cligner des yeux…pour chasser les mouches…Qui boufferaient mes croûtes d’yeux de vaches.

Que c’est con une vache aussi, tiens.

Mais alors comment un truc vivant et volant aussi petit peut autant m’énerver ? Tibias et dos sont leur proies. Allez chasser une mouche avant qu’elle s’installe sur votre dos…Allez prévenir l’attrapage d’une mouche sur un tibia…Elles vont, ces connes, sur tous les membres que vos yeux ne surveillent pas. Elles jouent sur l’effet de surprise. Je déteste ça.

Une mouche, dans une pièce, viendra sur vous. Vous aurez un peu plus la paix si au milieu de votre plafond vous avez un…plafonnier. La mouche fera alors, des allers retours entre tourner autour du plafonnier et tourner autour de vous.

Après réflexion donc, je préférerais être une vache quand même. J’aurais l’air con, mais moins.

Pis une vache autour d’un plafonnier ferait l’attraction de la maisonnée. Encore plus si elle se posait sur un tibia.

les mouches

Bref, ma mouche. Celle qui me fait écrire ce texte. Elle va bien. Elle tourne autour de mon écran désormais. Elle s’installe sur mes lignes. Elle cherche à manger mes mots à défaut de ne pouvoir grignoter mes-croûtes-d’yeux-protégées-par-mes-lunettes-d’astigmate. Héhé elle n’avait certainement pas prévu ça. Une bigleuse et pas de plafonnier dans une même pièce, ça en fait des croûtes en moins pour son déjeuner !

Je n’ose pas trop la regarder par peur de la voir bleutée. Bleutée verte comme les mouches à merde. Mon ego en plus de mes tibias, seraient donc bien attaqués.

Au moins avec les moustiques, je ne me pose pas de questions. Ils viennent me sucer le sang parce qu’il est doux et sucré. Ma peau dorée de l’été n’arrange rien. Elle brille, attire l’oeil du connaisseur qu’est le moustique. Qu’est LA moustique, pardon. On sait tous que ce sont les femelles qui pompent. Les moustiquelles m’aiment donc et je sais pourquoi. Alors que ma mouche, non.

les mouches

J’ai lu que les mouches picorent les sels minéraux que l’on a sur la peau quand on su.

Je ne sue jamais (même si j’en bave).

Qu’elles viennent pondre leurs oeufs dans nos plaies.

Je ne plait pas.

Qu’elles aiment la couleur bleu.

Et merde, moi aussi.

Et les parfums.

En plein dans le mille !

J’ai le bonheur de sentir bon, effectivement. Guerlain, je l’aime. Jicky de Guerlain tout particulièrement. Les mouches aussi donc.

Les vaches porteraient-elles Jicky ? Non. Par contre Jicky serait plus facilement un prénom de vache qu’un parfum de vache. Jicky et Marguerite sont dans le pré…Ce qui fait de Jicky un prénom de bœuf plutôt. Jicky monterait il alors Marguerite ?

Sauf que je m’appelle Emmanuelle.

Allez comprendre.

Laisser un commentaire

4 commentaires sur “Les mouches”

%d blogueurs aiment cette page :