Je bande, tu bandes, il bande



J’adore ma vie ! Certes elle est banale mais c’est la mienne. Je pourrais me demander si elle me ressemble. Ce qui signifierait que je pourrais être banale. Et est ce que c’est LA vie en générale qui est banale ou la mienne, parce qu’elle me ressemble ou encore, est ce la banalité de NOS vies qui nous rend banaux ?

Bin non. Bin si. C’est donc l’histoire de BINNON et de BINSI.

 dessin humoristique

Binnon est plutôt charmeur. Grand, trapu, poilu sur les flancs et les épaules mais avec de superbes yeux de Biche Amoureuse. Avec une barbe de 3 jours, les femmes ne résistent pas longtemps à l’appel de son sexe. Immense, vigoureux, charnu.

Binsi est justement une femme. Plantée, celluilitée, roulée, c’est une belle bête de 70 kg. Elle résiste à l’appel du sexe de Binnon. Elle n’aime pas le sexe. Mais elle n’a jamais vu celui de Binnon. Le but de Binnon est de lui prouver qu’elle aimerait son sexe a lui, immensément, vigoureusement, charnellement.

Binnon est un peu mytho. Binsi est un peu homo. Mais ils s’aiment très fort et ne savent ni pourquoi ni pour quoi. Ils connaissent leurs mensonges respectifs, leurs failles, leurs dérives. Ils s’entendent sur la vie, la famille, les amis mais pas sur l’amour. Et encore moins sur le sexe.

Binnon rêve de coucher avec Binsi. Il fantasme tellement qu’il ose, lors d’une soirée à rosé, lui demander si son sexe à elle pourrait recevoir son sexe à lui, tant ce dernier est costaud. Binsi, lui rappelle du haut de ses 3 grammes et en lui touchant le bout du nez, qu’elle a enfanté par voie basse et que par une anatomie génitale désormais déformée, tout peut être accueilli dans son ventre.

Binnon marqua une grimace, dégoûté d’avoir reçu en si peu de détail, une image trop nette de ce à quoi ressemble Binsi à poil. Il débanda aussitôt et se trouva plus à l’aise dans son caleçon. La bosse en moins sauta aux yeux de tous et surtout à ceux de Binsi.

Binnon n’était donc pas un gros du slip mais Binnon bandait juste tout le temps. On pouvait alors découvrir une anatomie des plus sexy, avec des fesses marquées, courbées, cambrées… 

Binsi s’approcha de lui en lui murmurant que s’il arrivait à la draguer sans érection-dans-le-pantalon, elle tenterait bien de faire de la place dans son ventre déjà rond !.



Laisser un commentaire

Commentaire sur “Je bande, tu bandes, il bande